JDCM 12 : Lettre ouverte à Diego

screen-diego-cm-facebook

Cette lettre s’adresse à Diego, créateur de la fanpage Diego chez Marcel et dont le rêve est d’obtenir un stage dans l’agence à la réputation la plus cool de France…

Cher Diego,

Nous ne nous connaissons pas mais comme tu es un confrère, je vais me permettre deux choses : te tutoyer et m’adresser à toi avec la franchise et l’honnêteté qu’on est justement en droit d’attendre d’un confrère.

Je te l’avoue, j’ai été surpris – dans le mauvais sens du terme – lorsque j’ai découvert ta page sur Facebook. Non pas par le fait que tu crées une page pour te faire repérer par une agence dans l’espoir d’obtenir un poste de community manager, mais plutôt que tu crées une page pour te faire repérer par une agence dans l’espoir d’obtenir un poste de community manager stagiaire.
Depuis plusieurs mois, j’assiste avec consternation à cette débauche d’énergie – et de créativité – mise en œuvre par des jeunes parfois talentueux pour obtenir non pas des postes mais de simples stages. Et ça me fait peur. Les agences, elles, sont aux anges et ces demandes font même l’objet de publications sur leurs réseaux sociaux : non seulement des jeunes se mettent plus bas que terre en espérant obtenir le droit de gagner à peine plus de 400€ pendant 6 mois, mais ils offrent en prime à une agence au CA de plusieurs millions l’opportunité de passer pour jeun’s et cool en deux clics sur Facebook. Je peux t’assurer que si l’indemnité de stage était fixée à 80% du SMIC, les agences frimeraient beaucoup moins avec les « demandes originales » car une partie de leur modèle économique s’effondrerait !

Au-delà de ta démarche que je juge assez négativement, je pense qu’elle adresse à tes futurs employeurs un message biaisé sur la profession de community manager. J’imagine sans peine que ta stratégie était de mettre en avant ta capacité à créer le buzz et faire passer aux responsables de Marcel un message du genre : « Si j’ai réussi à faire ça autour de ma personne, je saurai le faire pour vos clients ! »
C’est ce message qui est dangereux pour notre profession. Il est dangereux car il revient à faire du community manager un simple technicien se contentant d’activer des leviers standards pour déclencher du like.
Tu n’as peut-être pas suffisamment d’expérience pour le savoir mais notre boulot n’est pas technique. Ou plutôt, il n’est pas uniquement technique. Nous devons bien sûr connaître et maîtriser certains outils, appliquer quelques procédures dans nos tâches quotidiennes, mais un community manager efficace est avant tout un créatif. Avant la technique, les logiciels, le code, et tout ce qui est finalement accessoire dans notre quotidien, nos principaux outils de travail sont les mots.
Tu dois absolument avoir conscience de cela si tu souhaites prendre du plaisir à être community manager et apporter ta touche personnelle dans chacun de tes posts. Jouer avec les mots, être créatif et surtout avoir de l’humour et beaucoup d’humilité, c’est ce qui différencie le CM que l’on reconnait à travers l’avatar de son client et le CM lambda qui pourrait aussi bien être un bot. Ce sont ces même qualités qui permettront de faire reconnaître notre profession, non pas comme du bétail à stages en agence de pub, mais comme une corporation de spécialistes, aussi respectables que les CR et les DA.

Bien sûr, ces remarques n’auraient pas de sens si je ne les accompagnais pas de quelques conseils. Loin de moi l’idée de passer pour un maître du community management mais les 5 années qui viennent de s’écouler m’ont apporté une petite expérience dans ce domaine que je suis ravi de partager. Je te propose donc, non pas des conseils bien arrêtés mais des pistes de réflexion :

1 ) Réfléchi bien à ton choix professionnel. Le community management n’est pas toujours une mission super cool qui te fera te croire dans un bon remake de 99 Francs version 3.0 ! Sur les réseaux sociaux, tu vas affronter une jungle à laquelle aucun cours d’e-marketing ne peut préparer. Quel que soit le compte dont tu auras la charge, il y aura toujours quelqu’un pour venir pourrir tes posts, t’insulter, et critiquer systématiquement tout ce que tu auras voulu mettre en avant avec motivation et professionnalisme. Tu devras prendre sur toi, encaisser bravement et répondre cordialement avec de jolies phrases dignes des meilleurs débats politiques de France 2. Heureusement parfois, on te laissera profiter de ton permis de tuer et tu pourras te lâcher et remettre à sa place un troll. Ces moments-là seront rares alors profites-en bien !
Bref, avant de te lancer dans le community management, sois bien sûr d’être capable de supporter la pression de ce boulot !

2 ) Si tu es sûr de vouloir être CM, va plutôt en stage chez l’annonceur. Je sais, cela semble bien moins glamour que d’aller travailler chez Marcel, avec vue sur l’Arc de Triomphe, pour un peu plus de 400€ par mois. Souviens-toi seulement d’une chose : en agence, chaque succès que tu rencontreras dans tes campagnes sera un succès pour ton agence. Chez l’annonceur, ces succès seront les tiens et viendrons enrichir TA réputation professionnelle, sans qu’un chef de projet, un directeur du social media ou un DC (ou même Maurice Levy himself, qui sait) ne vienne siphonner les honneurs qui te reviennent ! Ces succès, je te les souhaite très nombreux.

3 ) Pense dès à présent à ta reconversion. J’anticipe mais c’est nécessaire : un jour, tu vas en avoir marre d’être community manager ! C’est un métier passionnant mais c’est aussi un métier qui lasse au bout de quelques années. Les trolls, les clients, les réseaux sociaux eux-même et leurs mœurs parfois étranges, tout cela va te donner envie de changer d’air et de passer à autre chose ! Réfléchis dès maintenant à ce que tu voudras faire après : monter dans la hiérarchie d’une agence ou d’un service com’ chez l’annonceur, monter ta boite, te reconvertir dans l’agriculture biologique, etc. Car c’est à ce moment-là peut-être que le petit buzz que auras su créer avec ta recherche de stage pourra t’être utile, comme une anecdote sympa, une petite expérience hors du commun, une blague numérique, bref, quelque chose qui te rapportera plus qu’une indemnité de stage pendant 6 mois.

Je te laisse à ta recherche de stage et te souhaite le meilleur dans ta carrière de community manager.

Avec tout mon respect confraternel,

Nicolas

Laisser un commentaire