C’est un joli nom « entrepreneur »

Souvenir SWMA
J’ai attendu de me remettre un peu des ces 54 heures de folie avant de faire un retour sur le Startup Weekend Marseille auquel j’ai participé le week-end du 30/11 au 2/12. Avant toute chose, je tiens vraiment à remercier les organisateurs qui ont fait un excellent travail avant et pendant l’événement, ainsi que Kedge Business School (ex-Euromed Management) qui nous a accueilli dans ses superbes locaux.

On peut trouver étrange de s’enfermer pendant tout un week-end dans les locaux d’une école de commerce pour monter une startup, j’en conviens. Mais quelle expérience excellente ! Et surtout une occasion unique de faire avancer des projets qui restent le plus souvent au stade de l’idée coincée dans un coin de nos esprits encombrés d’urgences. Bref, avec la petite équipe montée pour l’occasion, nous avons planché pendant 54 heures sur non pas un mais deux sujets… Un premier projet nous a occupé jusqu’au dimanche à 2h00 avant que nous tombions d’accord sur le fait que le business model était bancal. C’est aussi ça le Startup Weekend : travailler sur des idées, tester leur viabilité et parfois s’apercevoir que cela ne peut pas marcher. Ce n’est pas décourageant, bien au contraire : c’est exaltant ! Nous sommes donc repartis, non sans être un peu stressés, sur une seconde idée que nous avons finalement pitché moins de 15 heures plus tard devant un jury de professionnels, créateurs d’entreprises, business angels, structures accompagnant les sociétés innovantes, etc. Et nous avons fini à la seconde place ! Un vrai bonheur qui est venu récompenser deux nuits quasi-blanches !

Mais le Startup Weekend ne serait rien sans la question finale que l’on pose à tous les porteurs de projet : et maintenant, comptez-vous continuer votre projet et l’affiner pour finalement créer une startup ?

J’avoue que j’y pense… très fort !

Laisser un commentaire