JDCM #5 : Suivre une gestion de crise en direct

Chez Quick – le fast-food – c’est la crise depuis vendredi soir (21/01/2011). Après un repas avec sa famille dans le restaurant de l’enseigne d’Avignon Cap Sud, un adolescent de 14 ans a été victime de vomissements puis d’un malaise avant de faire un « arrêt cardio-respiratoire » (source La Provence). Les pompiers venus à son secours n’ont pu que constater son décès.
Une enquête a été ouverte et les premiers soupçons ont visé le restaurant Quick qui a été fermé le temps d’obtenir les résultats des analyses des services sanitaires.

Alors que la direction de la chaine de fast-food s’est refusée à tout commentaire auprès des journalistes, c’est par le biais de la page Facebook de Quick que Jean-Edouard Charret, le président du groupe, s’est exprimé sur l’affaire.

Je ne sais pas encore quelles seront les prochaines étapes de cette communication mais j’encourage ceux qui s’intéressent de près ou de loin au community management à suivre tout cela car il y a fort à parier que les réseaux sociaux – qui ont largement contribué à diffuser l’info – seront au cœur de la stratégie de gestion de crise de Quick.

NB : Je tiens à préciser que je n’occulte pas l’aspect tragique d’une telle affaire et je compatis à la douleur de la famille de l’adolescent décédé. Cet article a uniquement pour but de mettre en avant un exemple intéressant, selon un regard professionnel bien particulier, de stratégie de communication crise.

Laisser un commentaire