Le jour où… tu deviens pro sur Facebook !

Non, tu ne deviens pas un pro de Facebook, tu deviens pro sur Facebook ! En gros : ton utilisation de ce réseau social devient professionnelle.

C’est un matin normal et pourtant, plus rien n’est pareil alors que ton ordinateur s’allume… Tu as pris ta décision, aujourd’hui, finie l’adolescence insouciante, bonjour personal branding ! Tu l’as lu hier : près de 80% des entreprises consultent les réseaux sociaux pour se renseigner sur leurs futurs collaborateurs. Et comme ta vie d’étudiant est derrière toi et que tu cherches un vrai boulot, il est temps de faire le ménage sur ton profil Facebook !

1. Evalue les dégâts en faisant une recherche Google sur ton nom. Dans le meilleur des cas, ton blog, ton profil Linked In et ton profil Viadeo arrivent dans les premières entrées – suivis de près par Twitter. Dans le pire des cas, tu vois ton nom associé à un groupe Facebook du genre « Quand t’es bourré, tu gerbes sur ta copine » dès la première réponse et quatre du même genre juste derrière. Si c’est la deuxième solution qui te concerne, tu vas avoir du boulot !

2. Direction Facebook. Répond « non » aux 30 invitations d’événements qui te sont proposés du Canada à l’Australie et ignore la proposition d’adhésion au groupe « Il faut sauver les ornithorynques daltoniens ». Enfin, supprime tous les messages promo qui envahissent ta mailbox.

3. Va sur ton profil et nettoie-le en profondeur en commençant par les photos. Même si ça te fait de la peine, trouve ce superbe cliché pris à l’anniversaire de ton meilleur pote où on voit clairement que tu as abusé du champagne, et fais-le disparaitre. Pareil pour les classiques du genre : toi déguisé, toi bourré en soirée, toi en train de danser au mariage de ta sœur, toi au ski, toi à la piscine en train de faire le malin, etc. Sont acceptés pour leur côté authentique : toi en train de faire un sport collectif, toi en train de faire de jouer d’un instrument de musique, toi au bureau avec des collègues lors d’une pause détente et – léger – délire, toi lors d’une conférence ou d’une rencontre corporate, toi avec celle – ou celui – qui partage ta vie dans la limite d’une certaine sobriété (pas la peine de mettre 200 photos en couple).
Si tu as vraiment décidé de faire le GRAND ménage, tu peux aussi modifier tes paramètres de confidentialité en mettant « moi seulement » dans l’onglet indiquant qui peut voir tes photos.

4. Enchaine sur les groupes. Voilà le nœud du problème : au fil de tes visites sur Facebook, tu as adhéré à tellement de groupes à la con que tu les as déjà oublié et ils entachent dans l’ombre ta e-réputation. Dans l’absolu, nous sommes tous « Contre les tartines qui tombent du mauvais côté » mais est-ce bien nécessaire de le faire savoir en s’inscrivant à un groupe dédié à ce problème ? No comment ! Alors il est clair que ça va te prendre du temps mais il faut te désinscrire d’un maximum de groupes. Il faut être consciencieux. Personnellement, j’avais pris ça un peu trop à la légère et la semaine dernière, c’est un de ces groupes qui s’est mis en tête des réponses sur mon nom dans Google… le cauchemar de l’e-réputation !

5. Pour les fan-pages, même chose que pour les groupes : du vide ! Tu vas te sentir un peu orphelin, mais avoir cliqué sur « J’aime » sur la page de Nicolas Sarkozy risque de te jouer des tours dans le milieu professionnel ; alors clique sur « Je ne suis plus fan » et va vite écouter le disque de Carla Bruni pour te remettre de cette trahison…

6. Va faire un tour sur l’onglet « Encarts » (en prenant une grande inspiration au préalable) et vire 90% de ce que tu vois. Et oui, les tests pourris avec lesquels tu as tué le temps quand tu étais en stage d’assistant chef de projet sont tous là avec les grands classiques comme « Quelle position sexuelle te convient le mieux ? » ou « Quel personnage de Dragon Ball Z es-tu ? », bref, que des trucs intéressants ! Tu peux garder celui des surnoms et de l’horoscope, ça fait sympa sans être trop débile !

7. Dans la partie « Infos », on peut faire un peu de zèle. Si les groupes de merde et les films pourris que tu as mis en favoris peuvent passer, les 50 citations foireuses piquées sur Evene sont indésirables. Une seule est tolérée, et vraiment si tu es porté sur la lecture.

8. Après avoir enlevé, il est temps d’ajouter des choses à ton profil ! Remplis la partie CV avec tes deux ou trois dernières expériences. Pour ton CV complet, crée un compte sur Doyoubuzz que tu rempliras entièrement avant de l’intégrer à Facebook sous forme d’onglet (la marche à suivre est indiquée sur le site). Pour le reste, ça va dépendre de ton activité ! Si tu es créa’, fais-toi un portfolio grâce à un album que tu rendras publics par exemple !

9. C’est la dernière étape : il faut créer des groupes d’amis ! Fais dans la simplicité : un groupe « amis proches », un groupe « famille », un groupe « pros » et un groupe « divers ». Ca risque d’être long, surtout si tu es sur le réseau depuis longtemps et que tu as beaucoup d’amis mais c’est absolument nécessaire pour rendre confidentielles certaines de tes données par la suite. Tu peux aussi profiter de cette étape pour faire le vide dans ta liste d’amis. Ne fais pas dans les sentiments : ce petit roux que tu détestais en primaire, c’est toujours un boulet, et on ne se réconcilie pas sur Facebook. Vire-le ! Pareil pour ton ex de terminale qui a pris 20kgs, qui est mariée à un gros con qui fait du tuning et qui a deux morveux. Vire-la ! Ce grand nettoyage te permettra d’y voir plus clair dans ta liste de contacts et réduira considérablement le nombre de messages inutiles sur ta page d’accueil !

Voilà, c’est fini ! Il est maintenant très tard et tu es très fatigué, mais tu ne risques plus de passer pour un abruti de la « Skyblog Generation » à cause de ton profil Facebook !

Merci qui ?!

  1. Merci pour le commentaire ! C’est le genre d’infos qu’il est devenu important de relayer car la mode du personnal branding et de l’e-réputation est partie pour durer… longtemps !

Laisser un commentaire