Les gadgets de la guerilla écolo

Quand j’avais 15-16 ans, il y avait un truc en vogue chez les activistes écolos un peu extrémistes et fumeurs de joints : la Révolution Verte. C’est un mouvement qui consistait en la plantation de pieds de cannabis dans des lieux publics, parcs, ronds-points arborés, espaces verts, etc. L’objectif était de confronter la population à cette plante dans sa forme naturelle et d’appuyer ainsi le discours de normalisation du cannabis. Ce n’est pas si loin et je me rappelle qu’avant 2002, certains étaient convaincus que la légalisation de la marijuana – ou au moins sa dépénalisation – était proche…

Cette époque est passée mais l’activisme écolo se porte toujours bien. Le mouvement underground le plus actif actuellement à l’international, c’est ce qu’on appelle la Guerilla Gardening. Pour résumer, il s’agit pour ces « jardiniers guerilleros » de mettre plus de nature dans la ville en créant des espaces verts clandestins et en installant des plantes partout où ils le peuvent.

L’équipe du magazine Vice a rencontré l’une de ces activistes vertes, l’anglaise Vanessa Harden. En plus de ses convictions d’écolo pure et dure, cette dernière a mis son savoir-faire en design au service de la cause et a créé une série de gadgets aussi loufoques que ceux de James Bond… Du grand art !

Laisser un commentaire